14 mar 2018

DIGITAL AD TRUST : Les premiers sites labellisés

Le SRI, l’UDECAM, le GESTE, l’UDA, l’ARPP et l’IAB France sont heureux d’annoncer la première vague de sites labellisés « Digital Ad Trust » par l’ACPM et le CESP. Cette initiative interprofessionnelle, lancée en décembre 2017, a permis d’évaluer et valoriser la qualité des sites candidats, 37 ont ainsi obtenu le label.
 

LA PREMIÈRE VAGUE DE LABELLISATION

Pour cette première vague, l’ACPM et le CESP, mandatés par l’interprofession pour agir en tant que « tiers labellisateur », ont procédé à l’audit des premiers sites candidats.

Le processus de labellisation s’étale sur une période de 3 mois et s’effectue au travers de contrôles encadrés par le référentiel permettant à chaque site candidat de démontrer la conformité de ses pratiques avec les exigences du label.

« Je me réjouis de la bonne collaboration entre le labellisateur, les éditeurs, leurs régies et les mesureurs (Adloox, comScore, Integral Ad Science et Meetrics) dont les audits se sont généralisés. Cette première vague a montré le caractère vertueux du label pour le marché. Les éditeurs et leurs régies, qui avaient déjà mis en place des actions pour respecter les critères du label, ont parfois fait évoluer leur site en cours de labellisation et ont supprimé certains types de formats publicitaires » observe Valérie Morrisson, Directrice Générale du CESP.

Ces premiers contrôles font état de bons échanges entre les parties prenantes. Ils ont permis aux « tiers labellisateurs » d’éprouver le processus d’audit et à chacun de construire sa propre courbe d’experience.
 

LA LISTE DES LABELLISÉS

Les premiers sites labelisés sont :



« Pour cette première vague, trois contrôleurs permanents de l'ACPM ont été mobilisés et une plate-forme technologique totalement inédite a été spécialement développée pour ces nouveaux types de contrôle. Plus de 500 constats ont été établis et plus de 250 URL différentes avec publicités ont été contrôlées. Plus d'une vingtaine de constats de non-conformité ont été remontés aux éditeurs. La très grande majorité des éditeurs a réagi et fait les corrections afin de répondre aux exigences du référentiel. Pour le public et les annonceurs, ces nouveaux contrôles devraient signifier l'extinction définitive de certains formats et l'avènement du fichier Ads.Txt pour les sites de qualité bien sûr, les sites labellisés Digital Ad Trust ! », détaille Stéphane Bodier, vice-président de l’ACPM.
 

LES OBJECTIFS DU LABEL

Destiné aux sites web (desktop et mobile, hors univers applicatif pour le moment), ce label valorise leurs bonnes pratiques étudiées au travers de 5 objectifs-clés :

  • garantir la brand safety : assurer aux marques la sécurité des environnements dans lesquels elles apparaissent,
  • optimiser la visibilité de la publicité en ligne,
  • lutter contre la fraude,
  • améliorer l’expérience utilisateur,
  • mieux informer les internautes en matière de protection des données personnelles.

Selon Jean-Luc Chetrit, directeur général de l'UDA « Diffuser leurs communications dans des conditions de visibilité et de sécurité garanties, respecter la vie privée et les parcours des internautes et lutter contre le développement de la fraude sur internet sont indispensables pour assurer l’efficacité des investissements digitaux des annonceurs. L’UDA s’est donc largement impliquée dans la création du DAT et a fait de l’utilisation de sites labélisés un levier majeur de son programme de communication responsable FAIRe. La labélisation aujourd’hui de XX sites est une étape importante vers la création d’une offre significative de sites de qualité qui doit contribuer au retour vers la confiance dans l’univers de la publicité digitale. »

La labellisation passe par la collecte d’informations, le monitorage régulier des sites et différents contrôles. Ces derniers reposent exclusivement sur des mesures indépendantes émanant de tiers certifiés par le Media Rating Council (MRC) ou, à terme, par l’European Viewability Certification Framework (EVCF).

 Le Label Digital Ad Trust peut être obtenu dans 3 catégories :

  • display « classique »
  • display « vidéo »
  • display « classique et vidéo »
     

LES PROCHAINES LABELLISATIONS

D’une durée de 3 mois, les vagues de labellisation sont trimestrielles. Les prochaines candidatures seront reçues par l’ACPM aux dates suivantes :

  • 15 mars 2018
  • 14 juin 2018
  • 13 septembre 2018
  • 12 décembre 2018

« Avec le Label Digital Ad Trust, nous avons construit un socle commun et une feuille de route concrète qualifiant les critères d’une publicité digitale responsable. Cette première annonce est pour nous l’heureux aboutissement d’une initiative unique, menée avec toute l’interprofession, vers davantage d’excellence. Nous souhaitons que ces premiers sites labellisés entraînent le plus grand nombre d’entre nous à se porter candidat au Label mais aussi de pouvoir en mesurer concrètement les bénéfices » explique Sylvia Tassan Toffola, présidente du SRI.

Pour Jean-Baptiste Rouet, président de la Commission Digital de l’Udecam, «L’UDECAM félicite les premiers labélisés et réaffirme que ce label exigeant est un signe très fort de l’ensemble de l’industrie pour obtenir un écosystème vertueux. L’engagement pris par les éditeurs pour offrir aux annonceurs et aux consommateurs d’une part, plus d’efficacité média et, d’autre part, une meilleur expérience utilisateur, sera bénéfique à l’ensemble des parties. Pour ces raisons, nous invitons le plus grands nombre de médias mais aussi les grandes plateformes de diffusion et d’échange à prendre le chemin du label. »

Pour Bertrand Gié, président du GESTE : « Le GESTE a toujours milité pour une publicité numérique responsable et s’implique largement dans les différentes initiatives destinées à renforcer la confiance des Annonceurs et des Agences. Nous avons ainsi œuvré, avec l'ensemble du marché, à la création du Label Digital Ad Trust et nous nous félicitons que les Editeurs et leurs Régies se soient rapidement mobilisés pour soumettre leurs sites à la certification de l’ACPM et du CESP. Avec ce label de qualité, les Editeurs prennent l’engagement d’une publicité numérique transparente, responsable, plaçant l'Utilisateur au centre de leurs préoccupations. Leurs marques, contenus et offres commerciales en sont valorisés, renforçant ainsi la confiance de leurs partenaires qui, nous n’en doutons pas, affineront leurs stratégies d’achat média en conséquence. »

Stéphane Martin, directeur général de l’ARPP : « L’ARPP se réjouit que l’autorégulation professionnelle concertée s’impose de plus en plus en ligne, en impliquant et mobilisant tout un secteur pour une publicité numérique respectueuse de ses publics, efficace pour l’ensemble de l’écosystème publicitaire digital. Le label Digital Ad Trust, qui promeut les meilleures pratiques publicitaires, autour de cinq objectifs certifiés par des tiers, offre la garantie, qu’en s’appuyant notamment sur les règles déontologiques de l’ARPP, les éditeurs labellisés, et leurs partenaires, s’engagent pour une publicité digitale responsable. »

Pour Valérie Chavanne, vice-présidente de l’IAB France : «  L’IAB France félicite tout d’abord les sites labellisés lors de cette première vague, qui seront les premiers d’une longue liste. L’attribution de ces premiers labels Digital Ad Trust est le fruit des travaux de l’interprofession pour faire progresser les pratiques dans un sens qui bénéficie à tous. La labellisation, qui repose sur des référentiels définis par les standards internationaux, auxquels nous contribuons de manière continue, et l’audit par le CESP et l’ACPM, « tiers certificateur », contribuera à renforcer la confiance tout le long de la chaîne de valeur. L’IAB France se réjouit que les travaux français autour du label Digital Ad Trust aient vu le jour sans attendre ni négliger les travaux européens et  internationaux en cours. Au travers du Digital Ad Trust, l’interprofession apporte la preuve de notre capacité à adresser, au travers d’actions concrètes et pragmatiques,  tous les grands maux de l’industrie de la publicité digitale. »

www.digitaladtrust.com