22 déc 2014

Netflix était l’invité de la Commission Tv/Vidéo du GESTE le 1er décembre

Joris Evers, Vice-Président et Directeur de la Communication Europe a partagé avec les membres du GESTE le bilan des lancements européens et français de Netflix, ainsi qu’une démo des nouveaux usages disruptifs de la sVod.

Pour Netflix, « la Tv sur Internet et à la demande représente le futur de la télévision traditionnelle ». Avec ses 53 millions de membres, dont 37,2 millions aux Etats-Unis, Netflix a pour ambition de devenir un acteur global et mondial. Le Figaro estime à 100 000 le nombre d’utilisateurs en France. Ces chiffres sont en constante augmentation. 2 milliards d’heures de vidéo sont visionnées chaque mois via les différents terminaux (téléviseur, smartphones, consoles de jeu, tablettes). Netflix prédit, pour 2030, le remplacement de la télévision linéaire, les grilles de programmes ne donnant pas une liberté de choix suffisante à l’utilisateur. C’est une « tendance irréversible », selon Joris Evers. La télévision sur Internet permet de proposer une offre personnalisée. 70% des utilisateurs regardent ainsi des programmes sur Netflix via une recommandation effectuée à partir de leurs habitudes de consommation. La télévision sur internet repose également sur le big data, soit l’exploitation de données permettant la production de contenus audiovisuels, l’élaboration de recommandations ou encore le design de l’expérience utilisateur. Elle permet en outre à chacun d’avoir sa propre chaine de télévision et de consulter le service partout et à tout moment. Elle offre également l’opportunité d’élaborer des storytelling enrichis. Des scénarios qui intéresseront et engageront davantage l’audience peuvent ainsi être proposés. TV à la demande : « Quand on y a goûté, on ne revient pas en arrière » : l’article de Meta-Media consacré à Netflix.