Les News

Aides à la presse : envoyez vite vos dossiers !

Etant donné le faible nombre de dossiers pour les prochaines sessions, la Dgmic encourage vivement les éditeurs à constituer des dossiers de demandes d’aide auprès du FSDP et se tient à leur disposition en cas de doute quant à l’éligibilité du service en ligne.

Commission Enjeux Réglementaires – 5 mai 2015

  • Données personnelles/cookies : rdv GESTE/CNIL ; applications mobiles ; projet de règlement européen
  • Projet de loi relatif au renseignement
  • Charte des bonnes pratiques dans la publicité en ligne pour le respect du droit d’auteur et des droits voisins
  • Régulation des grandes plateformes numériques, avec Thierry Orsoni, Secrétaire Général de l’Open Internet Project (OIP)
  • Projet de loi relatif au numérique
  • Fiscalité numérique : TVA, livre et presse numérique
  • Code de bonnes pratiques entre éditeurs, agences et photographes : bilan à date, avec Marie-Pierre Ombrédanne, Groupe l’Express Roularta
  • Droits d’auteur : rapport Reda, projet de loi Création et révision de la directive DADVSI

Commission Petites Annonces – 4 mai 2015

  • Comment La Fourchette/TripAdvisor apporte de la valeur ajoutée dans l’intermédiation, et comment l’entreprise a-t-elle mis en place une stratégie B2B2C efficace ? Avec Bertrand Jelensperger, Fondateur et CEO de La Fourchette
  • Focus sur les services de mise en relation en tant que moyen de monétisation des services de petites annonces, avec Guillaume Heintz, Co-fondateur et CEO de Dolead
  • Tracking de campagnes d’appli ou comment engager son audience, avec Jérôme Stioui, CEO de Accengage

Projet de loi sur le renseignement : de lourdes menaces sur la liberté de l’information

En prévision du vote en procédure accélérée à l’Assemblée nationale prévu le 5 mai puis de l’examen du texte au Sénat, le SPIIL et le GESTE alertent sur les menaces constituées par le projet de loi relatif au renseignement. Le SPIIL et le GESTE demandent instamment aux parlementaires de voter contre ce texte en son état actuel dans le cadre de la procédure accélérée imposée par l'exécutif.

Le GESTE réaffirme son soutien à la désignation d’un médiateur de la musique

Dans un courrier adressé fin avril à Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la communication, les principales associations du secteur de la musique en ligne (GESTE, ESML, ADAMI, GAM et FELIN) ont renouvelé leur soutien en faveur de la désignation d’un médiateur de la musique. La mise en place de ce médiateur constitue l’une des mesures phares du projet de loi relatif à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine porté par Fleur Pellerin.

Le GESTE rappelle son attachement à la loi de 1881 sur la liberté de la presse

Le 21 avril dernier, les principales organisations professionnelles représentatives de la presse (GESTE, SPQR, SPQD, SPQN, SEPM, SAPIG, SPIIL, SAPHIR, FNPS, FFAP et FPPR) ont unanimement manifesté leur attachement à la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Figure emblématique de la liberté d’expression, cette loi instaure selon les éditeurs un dispositif équilibré permettant à la fois de sécuriser l’activité légitime des journalistes et de protéger les citoyens en cas d’abus. C’est pourquoi les organisations professionnelles de la presse tiennent à rappeler que « l’émotion suscitée par des évènements exceptionnels ou des comportements inadaptés ne doit pas conduire à des dispositifs répressifs attentatoires aux libertés ».

Assises de la souveraineté numérique : « Il faut d’urgence une régulation ex ante »

Benoit Sillard, Président Directeur Général du Benchmark Group, est intervenu à la table-ronde organisée à l’occasion de la deuxième édition des Assises de la souveraineté Numérique dont le GESTE est partenaire. Cette prise de parole a été l’occasion de présenter la démarche de l’Open Internet Project dont il est président, ainsi que les enjeux liés au dépôt,  d’un amendement en cours de discussion (cf article Loi Macron : les moteurs de recherche visés par un amendement sénatorial). 

Loi Macron : les moteurs de recherche visés par un amendement sénatorial

Plusieurs sénateurs ont déposé le 7 avril dernier un amendement visant  à garantir une meilleure régulation des plateformes numériques et à préserver la liberté d’entreprendre des opérateurs économiques français. L’objectif étant de répondre aux problématiques soulevées par le monopole des grands sites Internet américains.

Pages