27 juin 2018

Projet de login commun des éditeurs du GESTE

Depuis plusieurs mois, certains éditeurs, membres du board du GESTE, travaillent sur un projet d’identifiant commun à plusieurs sites. L'Assemblée Générale du 27 juin dernier, a été l’occasion pour eux de présenter ce point d’étape, le projet étant toujours en réflexion.
Bertrand Gié, Directeur Délégué du Pôle news du Groupe Figaro, Président du GESTE et Emmanuel Alix, directeur numérique de l’Équipe et vice-président du GESTE, pilotent ce projet.

L’union fait la force

Ce projet consiste à utiliser les mêmes environnements logués que les plateformes Facebook et Google afin de trouver une alternative aux cookies, de plus en plus décriés et menacés par les réglementations (CNIL,  RGPD  et  prochainement  e-privacy) et de créer une nouvelle alliance. 

Une brique technique d’authentification transverse aux éditeurs (SSO, pour Single Sign On) permettrait aux utilisateurs de s’identifier une seule fois pour accéder à tous les sites membres de l’alliance uniquement via un identifiant, une adresse mail et un mot de passe.

Créer une nouvelle relation avec l’utilisateur

Opt-in commun pour l’acceptation d’un modèle basé sur la publicité

Le dispositif sera proposé de façon automatique aux internautes au moment de leur inscription sur le site membre puis, si nécessaire, par une pop-up, dont les modalités restent à définir. Lors de l’inscription, les internautes pourront refuser d’utiliser le SSO partagé et se contenter d’utiliser le login du site visité en cochant une case. L’intérêt est de mettre en place un dispositif d’opt-in unique et de partager un identifiant unique : une fois reconnu sur un site, l’utilisateur sera automatiquement connecté sur tous les terminaux numériques des autres sites membres du dispositif – du moins ceux visités ensuite.

Cadre juridique du projet

Jusqu’à l’adoption du projet européen de réglementation e-privacy, cette nouvelle relation loguée reposera sur le fondement légal du consentement et, dans un second temps - après ePrivacy - sur le mécanisme du fondement contractuel entre l’alliance et l’internaute. Grâce au contrat passé avec les éditeurs, les contenus  et publicités proposés à l’internaute sont personnalisés et adaptés à ses centres d’intérêt (recommandations, gestion de favoris, reprise de lecture...).

Chaque éditeur a la charge de son propre CRM

Il s’agit d’un projet commun strictement technique et pas d'une alliance publicitaire : il n’y a pas de collecte d’information personnelle, ni de CRM commun ou d’offre publicitaire proposée.

Contours de l’initiative

Seuls les sites membres du dispositif et effectivement visités par l’internaute bénéficieront des données fournies par l’utilisateur logué à savoir identifiant et mot de passe.

La faisabilité technique du dispositif a été vérifiée et plusieurs partenaires techniques ont été rencontrés par les coordinateurs du projet.

La structure envisagée est une association à but non lucratif (loi de 1901), qui sera composée d’un comité stratégique et d’un comité opérationnel. L’un des critères d’adhésion sera d’être un éditeur de contenu ou de service en ligne, l’objectif étant d’intégrer le plus d’éditeurs possible au dispositif afin de maximiser la base d’utilisateurs. Plus les éditeurs seront nombreux et plus ils pourront proposer une expérience utilisateur fluide et sans friction vis à vis des internautes. L’opportunité de rendre obligatoire le login pour accéder aux contenus des sites membres du dispositif sera posée dans un second temps.

Le lancement effectif du projet devrait intervenir à la rentrée 2018.