Qu’est-ce que le GESTE ?

Le GESTE fédère les principaux professionnels éditeurs en ligne, tout horizons confondus : médias, plateformes de musique, jeux d’argent en ligne, petites annonces, services mobiles et vocaux…
Tous convergent vers un même objectif : la mise en place d’un écosystème pérenne et équitable.

Le GESTE, lieu d’échanges et de veille permet à ses membres d’avoir un temps d’avance sur les débats en marche et les positions législatives. Des solutions concrètes et applicables pour un réel développement économique y sont débattues avant d’être soumises au gouvernement et aux instances publiques.

Présidé par Corinne Denis, Directrice du numérique et du développement des revenus de Lagardère Active, le GESTE compte aujourd’hui plus d'une centaine de sociétés membres, soit près de 900 collaborateurs et dirigeants (directions générales, commerciales, marketing, juridiques, directions des systèmes d’information...).

Adhérer permet à l’ensemble des membres de bénéficier :

  • de conseils juridiques et marketing (soutien à tout dossier de demande d’aide publique, par exemple), 
  • d’une veille technologique efficace, 
  • d’accéder à toutes les réunions et événements organisés par le conseil d’administration,
  • d'élargir son réseau et d'enrichir ses compétences.

Actualité des éditeurs de contenus et de services en ligne

Le Conseil d’administration a validé et engagé des actions communes sur des thématiques majeures pour la filière :

  • Tracking publicitaire / Cookies : accompagnement des contrôles lancés par la CNIL, partage de bonnes pratiques sur les cas de fuite de données, analyse du cas des applis mobiles et formation sur les aspects technico-juridiques du recueil de la data.
  • Adblocks : étude des solutions technologiques existantes, réflexion autour d'une action contentieuse, élaboration d'une charte sur les formats publicitaires.
  • Monétisation des contenus : échanges et retours d'expérience sur les stratégies des éditeurs, études des dispositifs existants.
  • Aides à la presse : auditions du GESTE auprès de missions parlementaires, orientation des aides vers l’information politique et citoyenne. Réunion avec Google au sujet du DNI.
  • Vidéo : échanges sur le financement, la monétisation ou la mise en ligne de contenus, la co-production et la mise en place d’une plateforme de partage de contenus, discussion sur les nouveaux usages, les nouveaux formats...
  • Neutralité des réseaux et des plateformes : soutien de l'action de l'OIP en faveur d'une régulation des grandes plateformes numériques.
  • Droit à l'oubli vs liberté de la presse : défense du droit des éditeurs à être informés en cas de déréférencement d'un article d'information.
  • Musique : auditions du GESTE relatives à l’évolution législative du statut des plateformes musicales et du webcasting, soutien en faveur de l’extension de la licence légale aux webradios. Rédaction sur livre blanc Audio Digital
  • Propriété intellectuelle et respect des droits d'auteur : participation au comité de suivi Brun Buisson concernant l'exploitation des photographies.
  • Services mobiles et vocaux : réalisation d'une charte encadrant les communications publicitaires en faveur de services monétisés via Internet+, participation aux travaux de l'AFMM (actions de lobbying, encadrement déontologique, réflexions relatives à la gestion de la relation clients) relatifs au paiement sur facture opérateurs.

Le GESTE est également consulté par les autorités publiques autour des problématiques de l’édition en ligne. Nos interlocuteurs récurrents sont notamment : le cabinet de la Secrétaire d’Etat Axelle Lemaire, le Ministère de la Culture, la CNIL, la DGMIC…

Une contribution a été déposée par le GESTE à l’occasion de :

  • la concertation relative au projet de loi sur le numérique ;
  • ​la consultation publique de la Commission européenne relative à la révision de la directive Services de Médias Audiovisuels.