Liberté de la presse

Projet de loi sur le renseignement : de lourdes menaces sur la liberté de l’information

En prévision du vote en procédure accélérée à l’Assemblée nationale prévu le 5 mai puis de l’examen du texte au Sénat, le SPIIL et le GESTE alertent sur les menaces constituées par le projet de loi relatif au renseignement. Le SPIIL et le GESTE demandent instamment aux parlementaires de voter contre ce texte en son état actuel dans le cadre de la procédure accélérée imposée par l'exécutif.

Le GESTE rappelle son attachement à la loi de 1881 sur la liberté de la presse

Le 21 avril dernier, les principales organisations professionnelles représentatives de la presse (GESTE, SPQR, SPQD, SPQN, SEPM, SAPIG, SPIIL, SAPHIR, FNPS, FFAP et FPPR) ont unanimement manifesté leur attachement à la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Figure emblématique de la liberté d’expression, cette loi instaure selon les éditeurs un dispositif équilibré permettant à la fois de sécuriser l’activité légitime des journalistes et de protéger les citoyens en cas d’abus. C’est pourquoi les organisations professionnelles de la presse tiennent à rappeler que « l’émotion suscitée par des évènements exceptionnels ou des comportements inadaptés ne doit pas conduire à des dispositifs répressifs attentatoires aux libertés ».