Blockchain : use cases – 27 nov 2018

Réunion animée par Guillaume Buffet, Président de Uchange

 

Avec la participation de : 

 

Philippe Bailly, Président, NPA conseil

Des Martin, Business Development & Community, Brave

Christophe Camborde, Cofondateur, Inblocks

Anne Leslie, Directrice Générale, Pikcio 

 

La Blockchain : Solution miracle pour les industries culturelles

 

Étude de NPA Conseil, présentée par Philippe Bailly 

 

La blockchain apporte plusieurs sujets : 

Sur la gestion des droits : en clarifiant les fonctionnements et le suivi des oeuvres pour les auteurs et les sociétés de gestion collective 

Sur la publicité en ligne en favorisant la désintermédiation et donc davantage de transparence et de sécurisation

 

Deux visions s’affrontent sur le sujet : 

Une vision philosophique pour laquelle la blockchain est plus quun développement technologique mais un réel game changer pour les industries. Une vision pragmatique pour qui la blockchain est le fait dacteurs privés et davantage un input technologique.Parmi les projets en cours

Le groupe SudOuest a mis en place une plateforme qui conserve la trace des consentements

La SACEM teste la blockchain sur la gestion des droits pour enregistrer les cuvres et ainsi suivre leurs consultations. Un problème de capacité à gérer de grand volume a déjà été détecté

Blockchain Insigh Plateforme travaille sur une plateforme commune avec les données des diffuseurs et distributeurs TV afin de favoriser le développement dune télé adressable

 

Parmi les limites déjà soulevées : 

Le RGPD impose que les données utilisateurs doivent pouvoir être détruites. Or le fonctionnement même de la blockchain ne permet pas de supprimer les données qui y ont été enregistrées. La puissance de calculs, de la capacité de la bande passante et de ressource de stockage..

La blockchain représente aussi un coût environnemental important

Présentation de BRAVE Brave se définit comme la prochaine génération de moteur de recherche « user first ». Brave sest construit sur plusieurs constats

Les éditeurs voient leurs revenus baisser; Le marché publicitaire nest plus transparent et amène de la fraude ; Les utilisateurs perdent la maitrise de leur vie privée ce qui entraine une augmentation de lutilisation des ad block

 

Brave propose : 

Un moteur de recherche performant (créé par Brendan Eich, créateur du langage JavaScript et exCEO de Mozilla

Un basic token attention (BAT): permet à lutilisateur dêtre « payé » en BAT pour regarder de la publicité en ligne et de rétribuer ces tokens collectés aux éditeurs afin davoir accès aux contenus premium. Les éditeurs peuvent échanger les BAT contre des euros

Une publicité digitale basée sur la blockchain : ce projet sera lancé courant 2019. Brave ne récupérera aucune donnée personnelle

Une Reward Platform: permet de faire des dons aux éditeurs et influenceurs. Un fond de 60 millions est prévu afin de créer des partenariats avec les éditeurs. Concernant le partage du revenu publicitaire, léditeur perçoit 70%, Brave et lutilisateur touchent 15% chacun

Brave permet donc daméliorer la relation avec les utilisateurs et de convertir ceux utilisant des adblock

 

 

Étude de cas 

Pikcio propose à des individus la possibilité davoir, sur leurs devices, leurs données et de permettre léchange de données, certifiées, de manière fiable. Aujourdhui Pikcio élabore des partenariats, notamment avec le secteur bancaire, pour permettre léchange des données dans la cadre de la création de compte (exemple : preuve de domicile etc.)Inblocks travaille sur la tokenisation pour les éditeurs afin de créer un lien, plus fort que le cookie, avec les utilisateurs

 

I concept de token 

 

La Blockchain a été inventée pour transférer de largent de façon dématérialisé de pair à pair. Avant la blockchain, lorsque les individus séchangeaient des fichiers informatiques, lémetteur gardait toujours une copie. La blockchain permet de garantir que lémetteur na plus cette copie et que le destinataire soit le bon. Dans ce jeton, que les utilisateurs se transfèrent, il est possible de séchanger plus que de largent : un contrat, un accord (exemple : comme saccorder sur un montant en échange dun contenu.

Exemple d‘implémentation : les consentements peuvent être insérés dans un token. Cest sur cela que travaillent le Groupe Sud Ouest et Inblocks

Comment assurer un droit à loubli et à modification sur la blockchain, par nature tout est immuable ? Pour modifier un consentement sur la blockchain, des écritures supplémentaires viennent contredire les écritures précédemment inscrites. Quand l’utilisateur souhaite retirer son consentement, les données de lutilisateur seront supprimées de la base de léditeur et lidentifiant présent dans la blockchain ne pointera sur aucune donnée

La capacité de la blockchain étant assez limitée, il nest pas possible dy mettre lintégralité de linformation. La blockchain va permettre de prouver une transaction. A côté de cette blockchain, nous trouvons les bases de données traditionnelles, dans lesquelles les informations sont hashées et accessibles uniquement via des clefs. Il est possible de conserver dans la blockchain des informations limitées (la c) donnant accès à des bases de données classique. Ainsi, si laccès à linformation est coupé elle ne sera plus accessible

Pour conclure, la blockchain permet de regagner de la confiance (car plus transparente, et désintermédiée). Les médias, comme tiers de confiance, peuvent reprendre la main et décider de lorganisation de ce quil propose aux lecteurs que ce soit en terme de contenu ou de publicité. La blockchain peut leur permettre cela en sattaquant aux problèmes qui navaient pas été résolus ou mal résolus jusque



X