GESTE | Voyage D’étude Israel : De Jesus-Christ Au Metaverse https://www.geste.fr Les éditeurs de contenus et de services en ligne Thu, 01 Dec 2022 11:14:45 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=6.1.1 https://www.geste.fr/wp-content/uploads/2021/05/cropped-favicon-le-geste-1-32x32.png GESTE | Voyage D’étude Israel : De Jesus-Christ Au Metaverse https://www.geste.fr 32 32 Voyage D’étude Israel : De Jesus-Christ Au Metaverse https://www.geste.fr/de-jesus-christ-au-metaverse/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=de-jesus-christ-au-metaverse https://www.geste.fr/de-jesus-christ-au-metaverse/#respond Thu, 01 Dec 2022 10:04:43 +0000 https://www.geste.fr/?p=36491 Notre voyage d’étude en Israël prévu en mars 2020, puis reprogrammé en 2021 a enfin eu lieu début novembre. Nous étions 18, dont une quinzaine de médias parmi lesquels TF1, France TV, M6, Le Figaro, l’Equipe, TV5 Monde, Vivendi, Prisma, Radio France, France Média Monde,...

The post Voyage D’étude Israel : De Jesus-Christ Au Metaverse first appeared on GESTE.]]>
Notre voyage d’étude en Israël prévu en mars 2020, puis reprogrammé en 2021 a enfin eu lieu début novembre.

Nous étions 18, dont une quinzaine de médias parmi lesquels TF1, France TV, M6, Le Figaro, l’Equipe, TV5 Monde, Vivendi, Prisma, Radio France, France Média Monde, Bayard presse, Paradiso, Critéo mais aussi deux avocates et une partie de l’équipe du GESTE ! 

Le programme était intense, 4 jours / 4 nuits, entre Jérusalem et Tel Aviv.

Le groupe était curieux, agile, patient, motivé, expert, précis, précurseur, et passionné. Il faut suivre le rythme de Valerie ZARKA (More Than Digital)* et son irrémédiable envie de faire rayonner l’innovation israélienne !

On a vu, échangé, découvert, interrogé, plaisanté, ri, écouté, couru, cherché le wifi, dormi, bu, pris pleins de photos et plein de notes …

Le programme était 100 % personnalisé pour les membres du GESTE et axé sur l’Intelligence Artificielle avec : 

  • Des speed-dating avec plus de 30 Startups (pour plus d’engagement, plus de monétisation, de créativité, d’interactivité);
  • Des keynotes de leurs homologues israéliens ou partenaires médias pour se projeter dans le futur des médias et tenter de découvrir leur « secret sauce »;
  • Des déjeuners d’échanges intenses entre homologues français mais aussi avec des entrepreneurs porteurs de solutions Tech à leur service : plus de fairness dans la data, plus d’IA dans la rédaction d’articles, de l’audio digital plus rentable, plus d’engagement des fans de sports… 
  • Des diners avec de jeunes soldats franco-israéliens, la jeune Head of innovation de Tsahal, avec Eric Danon, Ambassadeur d’Israël en France et sa femme Marie-Christine Dupuis-Danon, 
  • Des meetings rooms aussi variés que la Newsroom de Ynet, WeWork, la plus haute tour d’israel, les VIP rooms du Bloomfield stadium, ou le Setai 

La tendance retenue : L’IA au service du contenu 

  • Génération automatique de contenus (photos / vidéos / texte)
  • Décloisonnement des formats  (Texte / audio / Vidéo) : technologies text to speech / speech to text / text to video / video to text ….. dans toutes les verticales 
  • Adaptation automatique du contenu à tous les types de plateforme (RS …)
  • Et l’essor du web 3.0 / des NFT / du metaverse : Avec une question : quelle place et opportunité pour les médias? Monétisation, engagement, Expérience utilisateur

EN BREF **

CONTENT AT SCALE

Une cible dont l’attention est limitée vs. des sources d’informations inépuisables, la production de contenu ultra personnalisé en masse et en temps réel est devenu l’élément clé sur lequel repose la qualité de la relation avec le consommateur final, toujours en quête de plus de contenu, et dont la fidélité n’est jamais acquise.

TECH IS ESSENTIAL

Les avancées tech offrent un pivot unique dans la production de contenu, permettant aujourd’hui de produire à l’échelle et de manière quasi automatique un contenu de qualité, pertinent, créatif et ultra personnalisé – afin de répondre aux attentes & besoins des consommateurs de contenus de plus en plus exigeants.

CONTENT IS MONEY

Monétiser son contenu est devenu essentiel.

La tech et les plateformes sociales offrent de nouvelles opportunités ultra plébiscitées par les annonceurs – obligeant à repenser les modèles économiques traditionnels afin de capitaliser sur ces sources de revenus non négligeables, aujourd’hui vitales pour rester compétitifs et gagner en visibilité

CONSUMPTION IS OMNIFORMAT

Les habitudes de consommation de contenu ne cessent d’évoluer et varient d’une cible à l’autre. Un contenu produit à l’origine sous une certaine forme (comme un article) doit pouvoir être offert et consommé sous une autre forme (audio ou vidéo ) sur de multiples plateformes, à la demande, par toutes les cibles.

ENGAGEMENT IS VALUE

Alors que l’offre de contenus est de plus en plus étoffée, les utilisateurs finaux attendent et demandent des expériences uniques créées pour et avec eux afin de leur permettre de vivre/ d’expérimenter le contenu au-delà de simplement le recevoir. Celui-ci devient acteur, voire auteur et protagoniste du contenu auquel il est exposé – générant ainsi une source incontestable de créativité, de fidélité et de revenus.

CREATIVITY IS AUGMENTED

Alors que la production de contenu créatif et différenciant, sous différents formats, et à l’échelle, est considérée comme un pré requis, la technologie est devenue un outil nécessaire démultipliant (et accélérant) les sources de créativité – offrant la garantie d’un contenu unique, différenciant, et ‘user data-driven’.

** Résumé par Maor investissement

* Après 15 ans en agences digitales à Paris au service de grands comptes et de pouvoirs publics français pour concevoir, produire et gérer leurs écosystèmes digitaux, Valérie a fondé en 2014 More Than Digital, société de conseil en innovation basée à Tel Aviv. MTD crée des passerelles technologiques entre les grands groupes français et les Startups israéliennes et a déjà organisé une vingtaine de Voyages d’Etudes pour près de 200 patrons et managers. 

The post Voyage D’étude Israel : De Jesus-Christ Au Metaverse first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/de-jesus-christ-au-metaverse/feed/ 0
European Media Freedom act https://www.geste.fr/european-media-freedom-act/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=european-media-freedom-act https://www.geste.fr/european-media-freedom-act/#respond Thu, 20 Oct 2022 12:46:59 +0000 https://www.geste.fr/?p=35320 La Commission Européenne a adopté le 16 septembre 2022 une première version du règlement européen sur la liberté des médias, l’European Media Freedom Act (EMFA).  Cette nouvelle législation a pour objectif d’assurer le pluralisme, l’indépendance et l’intégrité des médias d’information au sein du marché unique,...

The post European Media Freedom act first appeared on GESTE.]]>
La Commission Européenne a adopté le 16 septembre 2022 une première version du règlement européen sur la liberté des médias, l’European Media Freedom Act (EMFA). 

Cette nouvelle législation a pour objectif d’assurer le pluralisme, l’indépendance et l’intégrité des médias d’information au sein du marché unique, et de renforcer la coopération et la convergence en matière de réglementation. La proposition de règlement prévoit notamment : 

  • des garanties contre les ingérences politiques dans les décisions éditoriales et contre la surveillance, 
  • des mesures relatives à la concentration des médias d’information,
  • une transparence totale sur la structure de l’actionnariat des médias, 
  • et la création d’un nouveau conseil européen indépendant pour les services de médias, composé des autorités nationales chargées des médias (l’ARCOM en France).

Parmi les articles qui font d’ores et déjà réagir le secteur : l’article 17 qui oblige les très grandes plateformes à alerter les médias avant de retirer leurs contenus. Cette disposition s’additionne aux mesures de lutte contre les contenus illicites prévues dans le  DSA et pourrait rouvrir le débat autour de « l’exemption pour les médias » qui avait fait l’objet de nombreuses discussions, pour finalement ne pas être retenue à l’issue du trilogue. Ce mécanisme spécifique pose une nouvelle fois la question de l’équilibre fragile entre la nécessité de lutte contre la désinformation en ligne et le risque de censure privée des plateformes, mais également celle de l’absence de consensus sur la définition européenne de « média ». 

L’accueil réservé à ce texte est mitigé, les syndicats de presse nationaux et européens s’inquiètent des effets de bord qu’il pourrait avoir sur la liberté éditoriale (voir notamment le position paper de l’ENPA). 

Au contraire, d’autres organismes accueillent plus positivement ce projet de règlement, c’est le cas notamment de l’Union Européenne de Radio-Télévision (voir le communiqué de l’UER) et de Reporter Sans Frontières. Christophe Deloire, son secrétaire général, salue cette proposition de législation européenne qui “marque la volonté de la Commission de préserver les valeurs de l’Union face aux puissances privées, aux États autoritaires et aux manipulations extérieures”. 

Parallèlement, le ministère de la culture a annoncé la mise en place, dès novembre, des Etats Généraux de l’information qui devraient permettre d’alimenter les discussions autour du EMFA compte tenu de la concordance des calendriers et de la similarité du périmètre. Au programme, la liberté de la presse, la concentration dans les médias ainsi que la lutte contre la désinformation. Le GESTE participera activement à ces travaux.

The post European Media Freedom act first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/european-media-freedom-act/feed/ 0
Nouvelle composition CPPAP https://www.geste.fr/nouvelle-composition-cppap/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=nouvelle-composition-cppap https://www.geste.fr/nouvelle-composition-cppap/#respond Fri, 16 Sep 2022 12:54:19 +0000 https://www.geste.fr/?p=34219 La nouvelle composition de la commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) a été fixée par un arrêté du 2 septembre 2022. Jean-Philippe SIOURD Directeur Général de CMI Digital a été nommé représentant du GESTE, pour une durée de trois ans renouvelables. Jean-Philippe...

The post Nouvelle composition CPPAP first appeared on GESTE.]]>
La nouvelle composition de la commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) a été fixée par un arrêté du 2 septembre 2022.

Jean-Philippe SIOURD Directeur Général de CMI Digital a été nommé représentant du GESTE, pour une durée de trois ans renouvelables.

Jean-Philippe remplace ainsi Anne PICAN, éditrice du pôle News et Madame Figaro, que nous remercions pour son soutien aux éditeurs et dont le mandat arrivait à échéance.

La Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) est composée à parité de représentants de l’administration de l’Etat et de professionnels de la presse. Elle est notamment chargée de délivrer un avis relatif au bénéfice du régime économique de la presse, des publications, de reconnaître la qualité de service de presse en ligne (SPEL).

Pour rappel, le GESTE siège également au comité d’orientation du fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP) et est représenté depuis janvier 2022 par Violaine DEGAS, Directrice du Numérique – Les Echos & Thématiques.

Le fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP) soutient les projets d’investissement portés par les éditeurs et agences de presse au moyen de subventions et d’avances remboursables. Pour en bénéficier, ces entreprises doivent avoir été reconnues par la Commission paritaire pour les publications et agences de presse (CPPAP) au moment de l’examen du projet.

The post Nouvelle composition CPPAP first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/nouvelle-composition-cppap/feed/ 0
Why a French association of developers together with two of the highest profile press publishers – le Figaro and l’Equipe, filed a class action against Apple in the US ? // Les raisons de la class action GESTE – Le Figaro – L’Equipe contre Apple aux Etats-Unis https://www.geste.fr/les-raison-de-la-class-action-geste-le-figaro-lequipe-contre-apple-aux-etats-unis%ef%bf%bc/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-raison-de-la-class-action-geste-le-figaro-lequipe-contre-apple-aux-etats-unis%25ef%25bf%25bc https://www.geste.fr/les-raison-de-la-class-action-geste-le-figaro-lequipe-contre-apple-aux-etats-unis%ef%bf%bc/#respond Tue, 06 Sep 2022 14:23:21 +0000 https://www.geste.fr/?p=33814 EN Version Press release – September 6th, 2022 On August 1st, Le Geste, Le Figaro and L’Equipe represented by their antitrust counsel Fayrouze Masmi-Dazi in association with US lawyer Steve Berman (Hagens Berman) filed an antitrust class action lawsuit against Apple App Store fees and...

The post Why a French association of developers together with two of the highest profile press publishers – le Figaro and l’Equipe, filed a class action against Apple in the US ? // Les raisons de la class action GESTE – Le Figaro – L’Equipe contre Apple aux Etats-Unis first appeared on GESTE.]]>
EN Version

Press release – September 6th, 2022

On August 1st, Le Geste, Le Figaro and L’Equipe represented by their antitrust counsel Fayrouze Masmi-Dazi in association with US lawyer Steve Berman (Hagens Berman) filed an antitrust class action lawsuit against Apple App Store fees and excessively restrictive rules before the Californian tribunal.

This action, in its conception and scope, is totally unprecedented. 

Fayrouze Masmi-Dazi is GESTE’s Competition Counsel and is notably in charge of two high profile ongoing cases against Apple before the French Competition Authority. For more information

Hagens Berman is the US law firm that obtained in August 2021, a financial settlement of 100 million dollars for 66,000 American iOS developers and the change of certain practices on the app store before the same jurisdiction (small business program, 15% commission, increase in price levels, transparency on conditions etc…). 

For many years, Le GESTE has been denouncing Apple’s practices on its app store, and in particular criticizes the American firm for acting as a « disintermediator » between the publisher and its readership thereby capturing the value and securing an excessively high level of anachronistic commission. 

In October 2020, Le GESTE had questioned Tim Cook through an open letter co-signed by 9 associations of publishers. 

In 2021 and 2022, Le GESTE amplified its fight by filing 2 successive complaints against Apple before the French Competition Authority. The first one, dated November 2021, is a generic complaint about the excessive restrictions imposed by Apple on publishers in its app store (see the PR), followed, a few months later, by a complaint focused on the ATT. This last one was added to the one filed by the IAB France, SRI, MMA and UDECAM, which was under on-going investigation on the merits (see the PR), and thus brought a major point of view, that of the publishers. 

The new class action filed by Le GESTE, Le Figaro and L’Équipe, is now before a Californian judge.Despite the multiplication of international complaints and the adoption of new regulations (DMA in Europe, law in South Korea), Apple’s global policy has been maintained. Moreover, the company has unilaterally introduced new changes to its rules that are detrimental to the market. The lawsuit seeks financial redress and structural changes to the App Store rules. 

« Le GESTE and its members are indeed at the forefront of several initiatives and fights for a more balanced and fairer functioning of the digital world in France and Europe. By its nature and scope, our action in the US shows our determination to obtain such changes and redress, » said Bertrand Gié, Le GESTE president and head of digital at Le Figaro, and Emmanuel Alix, Le GESTE vice president and Head of digital at L’Équipe. 

This action is the result of an unprecedented international cooperation that allowed building solid bridges to reach an effective and efficient outcome for publishers and the market. In all hypothesis, we estimate that the damage that French publishers would have collectively suffered would amount to more than one billion euros. 

« To problems generated by the same rules, unilaterally imposed by the same operator who pilots the App Store in a global and centralized way, a global solution is needed. This is the meaning of the unprecedented transatlantic association that we have formed with Steve Berman, with the aim of finding a global solution and leaving no room for impunity, » says Fayrouze Masmi-Dazi, counsel to GESTE, Le Figaro and L’Équipe. 

Steve Berman, Managing Partner of Hagens Berman said, “we’re fresh off the heels of our hard-won settlement with Apple and ready to get back in the ring. Our firm is happy to see iOS developers from other countries seeking the same justice we were able to achieve for U.S. developers. We believe they too have been wrongfully subjected to the stifling policies of Apple’s App Store, and we intend to hold Apple to the law.”

The impact of the upcoming rulings will be global – both on the admissibility and the merits of the case, as the action by GESTE, Le Figaro and L’Equipe opens the door to all publishers worldwide for the first time. The first big step looking forward is admissibility of the class action filed. 

Until now, litigation against Apple in the United States has been initiated by businesses or consumers, unlike Google, which has been sued by a group of U.S. prosecutors for several months in the online advertising markets. Lately, the U.S. Department of Justice (DoJ) is said to be considering prosecution against Apple by the end of 2022. This would mark a new turning point in the American approach to Apple’s practices and a significant strengthening of the pressure on this operator to change its rules should this be the case. 

The coming months will therefore be decisive and full of twists and turns, both in the United States and in France, not to mention the upcoming implementation of the DMA.

Contact : laure@geste.fr, carole@geste.fr

Version FR

Communiqué de presse – 6 septembre 2022

Le 1er août dernier, Le GESTE, le Figaro et l’Équipe, accompagnés de leur conseil Maître Fayrouze Masmi-Dazi, en association avec Maître Steve Berman du cabinet américain Hagens Berman, ont déposé plainte dans le cadre d’une action collective antitrust contre les abus anticoncurrentiels mis en oeuvre par Apple dans l’App Store devant le juge californien. 

Cette action dans sa conception et son ampleur est totalement inédite. 

Maître Fayrouze Masmi-Dazi est le Conseil Concurrence du GESTE et a notamment en charge deux dossiers en cours contre Apple devant l’Autorité de la concurrence française. Pour en savoir plus
Hagens Berman est le cabinet qui a obtenu en Août 2021, un accord transactionnel financier de 100 millions de dollars pour 66 000 développeurs iOS américains et le changement de certaines pratiques sur l’app store devant la même juridiction (small business program, commission à 15%, augmentation des paliers tarifaires, transparence sur les conditions etc…). 

Depuis de nombreuses années, le GESTE dénonce les pratiques d’Apple sur son store et reproche notamment à la firme américaine de se conduire comme un “désintermédiateur” entre l’éditeur et son lectorat dans le but de capter la valeur et sécuriser un niveau de commission anachronique excessivement élevé. 

En Octobre 2020, le GESTE avait interpellé Tim Cook à travers une lettre ouverte cosignée par 9 associations de publishers. 

En 2021 et en 2022, le GESTE amplifiait son combat en déposant 2 plaintes successives contre Apple devant l’Autorité française de la concurrence. La première, datée de novembre 2021, est une plainte générique sur l’intégralité des restrictions imposées par Apple aux éditeurs (voir le CP),  suivie, quelques mois plus tard, par une plainte axée uniquement sur l’ATT. Cette dernière s’ajoutait ainsi à celle du collectif IAB France, SRI, MMA et UDECAM d’ores et déjà en cours d’instruction au fond (voir le CP) et apportait ainsi un axe de vue majeur, celui des éditeurs. 

La nouvelle action collective du GESTE, du Figaro et de L’Équipe, intervient cette fois devant le juge californien. Malgré la multiplication des plaintes à l’international et l’adoption de nouvelles réglementations (DMA en Europe, loi en Corée du Sud), la politique globale d’Apple a été maintenue. La firme a, de surcroît, introduit de manière unilatérale de nouvelles modifications de ses règles préjudiciables au marché. L’action engagée vise à obtenir la réparation de préjudices financiers et des changements structurels dans les règles de l’App Store. 

« Le GESTE et ses membres sont en effet à l’avant-garde de plusieurs initiatives et combats pour un fonctionnement plus équilibré et plus juste du monde numérique en France et en Europe. Par sa nature et son ampleur, notre action aux US montre notre détermination à obtenir de tels changements et réparations pour les éditeurs  » ont déclaré Bertrand Gié, président du GESTE et directeur du pôle news du Figaro et Emmanuel Alix, vice-président du GESTE et directeur du numérique à L’Équipe. 

Cette action est le fruit d’une coopération internationale inédite ayant permis de construire des ponts solides pour parvenir à une issue efficace et percutante pour les éditeurs et le marché. En toute hypothèse, nous estimons que le préjudice qu’auraient collectivement subi les éditeurs français s’élèverait à plus d’un milliard d’euros. 

« A des problématiques générées par les mêmes règles, imposées de manière unilatérale par un même opérateur qui pilote l’App Store de manière globale et centralisée, il faut une solution globale. C’est le sens de l’association transatlantique inédite que nous avons constituée avec Steve Berman, dans le but de trouver une solution globale et ne laisser aucune place à l’impunité » déclare Fayrouze Masmi-Dazi, conseil du GESTE, du Figaro et de L’Équipe. 

Steve Berman, Managing partner de Hagens Berman déclare ainsi  « Nous sommes tout juste sortis de notre accord transactionnel durement gagné avec Apple et prêts à remonter sur le ring » « Notre cabinet est heureux de voir des développeurs iOS d’autres pays demander la même décision que celle que nous avons pu obtenir pour les développeurs américains. Nous pensons qu’eux aussi ont été injustement soumis aux politiques étouffantes de l’App Store d’Apple, et nous avons l’intention qu’Apple respecte la loi. »

L’impact des décisions à venir sera global, tant sur la recevabilité que sur le fond du litige car l’action du GESTE, du Figaro et de L’Equipe ouvre pour la première fois la voie à tous les éditeurs du monde entier. Dans un premier temps, la juridiction américaine va devoir se prononcer sur la recevabilité de l’action dans un délai généralement compris entre 6 et 9 mois. 

Jusqu’ici les contentieux contre Apple aux Etats-Unis étaient initiés par des entreprises ou des consommateurs, contrairement à Google qui fait l’objet de poursuites par un collectif de procureurs américains depuis plusieurs mois sur les marchés de la publicité en ligne. Par ailleurs, le département de la justice américain (DoJ) envisagerait d’engager des poursuites d’ici la fin d’année 2022. Cela marquerait un nouveau tournant dans l’approche américaine des pratiques d’Apple et un renforcement significatif de la pression sur cet opérateur pour un changement de ses règles. 

Les mois à venir seront donc décisifs et riches en rebondissements, tant aux Etats-Unis qu’en France, sans compter la mise en œuvre prochaine du DMA.

Contact : laure@geste.fr, carole@geste.fr

The post Why a French association of developers together with two of the highest profile press publishers – le Figaro and l’Equipe, filed a class action against Apple in the US ? // Les raisons de la class action GESTE – Le Figaro – L’Equipe contre Apple aux Etats-Unis first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/les-raison-de-la-class-action-geste-le-figaro-lequipe-contre-apple-aux-etats-unis%ef%bf%bc/feed/ 0
[Livrable] Accessibilité Numérique – Checklists métiers https://www.geste.fr/livrable-accessibilite-numerique-checklists-metiers/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=livrable-accessibilite-numerique-checklists-metiers https://www.geste.fr/livrable-accessibilite-numerique-checklists-metiers/#respond Thu, 21 Jul 2022 11:33:04 +0000 https://www.geste.fr/?p=32159 Ces fiches sont destinées à favoriser la prise en compte de l’accessibilité numérique dans vos équipes, quel que soit leur niveau de connaissance. Il s’agit là d’une liste non exhaustive qui vous permettra d’initier le sujet pour répondre à vos obligations légales et aux enjeux...

The post [Livrable] Accessibilité Numérique – Checklists métiers first appeared on GESTE.]]>
Ces fiches sont destinées à favoriser la prise en compte de l’accessibilité numérique dans vos équipes, quel que soit leur niveau de connaissance. Il s’agit là d’une liste non exhaustive qui vous permettra d’initier le sujet pour répondre à vos obligations légales et aux enjeux de RSE.

The post [Livrable] Accessibilité Numérique – Checklists métiers first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/livrable-accessibilite-numerique-checklists-metiers/feed/ 0
Le GESTE et la SACD signent un accord cadre sur le podcast https://www.geste.fr/le-geste-et-la-sacd-signent-un-accord-cadre-sur-le-podcast/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-geste-et-la-sacd-signent-un-accord-cadre-sur-le-podcast https://www.geste.fr/le-geste-et-la-sacd-signent-un-accord-cadre-sur-le-podcast/#respond Mon, 11 Jul 2022 15:49:21 +0000 https://www.geste.fr/?p=31856  Communiqué de presse du 11 juillet 2022  Le GESTE et la SACD se réjouissent de la conclusion d’un accord cadre qui va permettre à l’ensemble des éditeurs de podcasts natifs d’exploiter les oeuvres de podcast du répertoire de la SACD et à leurs auteurs d’être rémunérés...

The post Le GESTE et la SACD signent un accord cadre sur le podcast first appeared on GESTE.]]>
 Communiqué de presse du 11 juillet 2022 

Le GESTE et la SACD se réjouissent de la conclusion d’un accord cadre qui va permettre à l’ensemble des éditeurs de podcasts natifs d’exploiter les oeuvres de podcast du répertoire de la SACD et à leurs auteurs d’être rémunérés à ce titre. 

Cet accord définit les conditions générales d’utilisation et de rémunération des auteurs de podcasts natifs ayant vocation à être décliné avec chacune des plateformes de diffusion de podcasts. 

Pour Xavier Filliol, président de la commission Audio Digital du GESTE : « Cet accord est l’aboutissement d’un long travail de compréhension mutuelle entre les différents éditeurs d’une part, et la SACD d’autre part. Je suis ravi d’avoir trouvé un accord qui, tout en soutenant les auteurs, permet aux éditeurs de franchir une nouvelle étape dans la professionnalisation du secteur. Nous encourageons vivement les membres du GESTE à se rapprocher de la SACD pour bénéficier du contrat cadre négocié. » 

Pour la SACD, « le podcast s’affirme comme étant l’un des viviers les plus dynamiques de la création. Mais comme disait Beaumarchais, fondateur de la SACD, pour pouvoir créer, encore faut-il pouvoir souper. Il est donc capital pour la SACD d’assurer aux créateurs la capacité de créer et de construire aujourd’hui notre patrimoine culturel de demain et d’aider le marché à se structurer sur des bases favorables aux auteurs. » 

À propos du Geste 

Le GESTE, avec ses 130 membres, parmi lesquels les principaux groupes de presse en ligne, médias audiovisuels et radiophoniques, services de musique en ligne français et pure players, représente une part importante de l’industrie culturelle française. Ses membres proposent une offre de podcasts de plus en plus riche et comptent aujourd’hui 15 millions d’auditeurs en France. Cet accord confirme à quel point le GESTE est engagé sur la création. 

À propos de la SACD 

La SACD est la plus ancienne société d’auteurs au monde, fondée en 1777 par Beaumarchais, elle appartient aux auteurs et autrices qui en sont membres. Elle représente plus de 60 000 autrices et auteurs de spectacle vivant, audiovisuel, radio, podcast création numérique. Elle gère et défend collectivement leurs droits, met à leur disposition de nombreux services, leur offre des espaces de travail, les conseille dans leur accès à leurs droits sociaux ou les questions liées à leur statut d’auteur… Elle soutient par ailleurs, grâce au dispositif de « rémunération pour copie privée », la création contemporaine et la diffusion des oeuvres. 

Pour avoir accès au contrat cadre négocié, contactez sara@geste.fr

The post Le GESTE et la SACD signent un accord cadre sur le podcast first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/le-geste-et-la-sacd-signent-un-accord-cadre-sur-le-podcast/feed/ 0
Renouvellement CA GESTE & Feuille de route 2022/2023 https://www.geste.fr/communique-de-presse-37-eme-assemblee-generale-du-geste/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=communique-de-presse-37-eme-assemblee-generale-du-geste https://www.geste.fr/communique-de-presse-37-eme-assemblee-generale-du-geste/#respond Wed, 06 Jul 2022 18:58:35 +0000 https://www.geste.fr/?p=31759 Bertrand Gié renouvelé à la Présidence  Paris, le mercredi 6 juillet 2022 L’Assemblée générale du GESTE a été l’occasion de renouveler une partie du CA. Avec un taux de 80% de participation, 8 éditeurs ont été élus par les membres : Emmanuel Alix, Directeur du Numérique CDO, L’Equipe Sophie...

The post Renouvellement CA GESTE & Feuille de route 2022/2023 first appeared on GESTE.]]>
Bertrand Gié renouvelé à la Présidence 

Paris, le mercredi 6 juillet 2022

L’Assemblée générale du GESTE a été l’occasion de renouveler une partie du CA. Avec un taux de 80% de participation, 8 éditeurs ont été élus par les membres :

  • Emmanuel Alix, Directeur du Numérique CDO, L’Equipe
  • Sophie Cassam Chenaï, Directrice du Numérique, Groupe Les Echos / Le Parisien
  • Laurent Frisch, Directeur du numérique et de la production, Radio France
  • Diane Lemoine, Directrice Générale adjointe, L’Express
  • Olivier Lendresse, Head of Digital, Lagardère News
  • Nicolas Malard, Head of Ad Sales, Deezer
  • Encarna Marquez, Directrice du Numérique, France Télévisions
  • Jean-Philippe Siourd, Directeur du Numérique, CMI France

Composition du Bureau du GESTE 2021

Président : Bertrand Gié, Directeur du Pôle News, Groupe Le Figaro 

Vice-présidents : 

  • Emmanuel Alix, Directeur du Numérique, L’Equipe
  • Laurent Frisch, Directeur du Numérique et de la Production, Radio France
  • Diane Lemoine, Directrice Générale Adjointe, L’Express
  • Hélène Zemmour, Directrice du Numérique, TV5 Monde

Secrétaire Général : Emmanuel Parody, Associé et Analyste Media, Groupe Mind

Secrétaire Général Adjoint Sophie Cassam Chenaï, Directrice du Numérique, Groupe Les Echos / Le Parisien

Trésorier : Valéry Gerfaud, Directeur Général Digital Innovation Technologie, Groupe M6

Feuille de route du GESTE 2022/2023

Pour la 38ème saison du GESTE, nos actions se concentreront autour : 

– De l’organisation d’une task force DMA-DSA avec pour objectif d’anticiper les problématiques de mise en œuvre des deux règlements, grâce à des retours marchés en amont ou encore la rédaction de fiches pratiques sur l’impact de ces deux textes. 

– Du suivi actif des plaintes Apple et la mise en place d’une action US pour faire pression sur la firme dans le cadre des plaintes en cours d’instruction devant l’ADLC.

– Des transferts de données hors UE qui pourraient remettre en question l’utilisation des outils considérés indispensables pour le business avec :  d’une part l’initiation d’un dialogue constructif avec la CNIL – demande de conseil, et d’autre part la sensibilisation du gouvernement aux problématiques rencontrées par les éditeurs dans le cadre juridique actuel. 

 Des suites de la décision de l’Autorité de Protection des Données Belge sur le TCF et du plan d’action de l’IAB Europe qui en découle, en participant pleinement aux discussions afin de faire entendre au mieux la voix des éditeurs. 

 De la rédaction de 5 fiches destinées à éclairer les pouvoirs publics sur les grandes problématiques rencontrées par les éditeurs en ligne 

  • Partage de la valeur avec les plateformes,
  • Enjeux de monétisation vs. protection des données, 
  • Concurrence avec les géants du numérique, 
  • Dispositifs d’aides au secteur des médias. 

L’objectif étant de centraliser les grandes positions partagées par les membres du GESTE sur les sujets réglementaires. 

– De la poursuite de notre chantier RSE avec l’organisation de notre demi journée et le déploiement de projets communs en créant une dynamique positive des éditeurs autour de ces sujets centraux et de plus en plus prégnants. 

 De la fin des cookies tiers avec La production d’un livrable “Tech for publishers” permettant d’éclairer le marché sur les solutions business alternatives. Et, plus globalement, la montée en puissance des groupes de travail business et technique : CTO /CDO, pour trouver des solutions aux problématiques et obstacles communs aux éditeurs grâce au partage de bonnes pratiques.

– Des travaux sur l’Audio digital et ceux sur l’extension de l’usage du paiement sur facture mobile.

– Et enfin, l’organisation d’un voyage d’étude en Israël en Novembre.

Contact presse : contact@geste.fr

The post Renouvellement CA GESTE & Feuille de route 2022/2023 first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/communique-de-presse-37-eme-assemblee-generale-du-geste/feed/ 0
Droits voisins : Les engagements de Google acceptés par l’ADLC https://www.geste.fr/droits-voisins-les-engagements-de-google-acceptes-par-ladlc%ef%bf%bc/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=droits-voisins-les-engagements-de-google-acceptes-par-ladlc%25ef%25bf%25bc https://www.geste.fr/droits-voisins-les-engagements-de-google-acceptes-par-ladlc%ef%bf%bc/#respond Mon, 27 Jun 2022 15:15:42 +0000 https://www.geste.fr/?p=30930 Le GESTE se félicite de cette décision qui a permis de parvenir à une situation acceptable, avec la signature de nombreux accords et l’émergence d’un véritable marché « droits voisins ».  L’Autorité de la Concurrence a ainsi mis en exergue un certain nombre de failles...

The post Droits voisins : Les engagements de Google acceptés par l’ADLC first appeared on GESTE.]]>
Le GESTE se félicite de cette décision qui a permis de parvenir à une situation acceptable, avec la signature de nombreux accords et l’émergence d’un véritable marché « droits voisins ». 

L’Autorité de la Concurrence a ainsi mis en exergue un certain nombre de failles et d’ambiguïtés dans le dispositif législatif. Maintenant, le législateur a toute sa part à prendre dans l’évolution du marché, par le renforcement des droits, et le fonctionnement concurrentiel du marché. 

Parmi les points saillants : 

  • Les engagements modifiés proposés par Google ont été acceptés par l’ADLC pour 5 ans renouvelables une fois par une décision motivée ;
  • Les éditeurs ayant déjà conclu un accord à titre individuel ou collectif peuvent le renégocier pour bénéficier des engagements afin de modifier par un avenant ou conclure un nouvel accord, individuel ou collectif ;
  • Le mandataire chargé du contrôle du respect des engagements est autorisé à s’adjoindre les services d’experts et aura un rôle actif pour régler les désaccords entre Google et les éditeurs. Il pourra émettre des avis à l’Autorité sur certains sujets (par les critères de pondération) ;
  • Un mécanisme d’arbitrage est mis en place pour régler les différends et Google peut être forcé d’en assumer les coûts ;
  • La rémunération de l’éditeur peut désormais être revue chaque année en fonction de la réalité des recettes d’exploitation (ce qui est conforme à la loi) (là où les accords conclus prévoient une rémunération forfaitaire fixe pendant toute la durée du contrat) 
  • Rémunération depuis la date d’entrée en vigueur de la loi sur les droits voisins ;
  • L’ADLC n’exclut plus une rémunération nulle et considère que la loi sur les droits voisins ne donne pas une rémunération garantie sauf discrimination (ce qui nécessite un standard de preuve assez élevé) ;
  • Plusieurs développements sur l’étendue des informations minimum à fournir par Google pour la négociation ;
  • Un minimum devra également être transmis au mandataire qui pourra s’adjoindre un auditeur pour certifier les informations ;
  • Pour que la solution australienne de l’arbitrage final qui choisit entre l’offre de l’éditeur et celle de Google, l’Autorité considère que c’est au législateur français de prendre une telle décision en complétant le dispositif actuel ;
  • Le mandataire soumettra un rapport trimestriel à l’Autorité de la concurrence qu’il transmettra en version non confidentielle à Google et aux éditeurs ;
  • Le mandataire devra signaler à l’ADLC tout manquement de Google aux engagements ;

The post Droits voisins : Les engagements de Google acceptés par l’ADLC first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/droits-voisins-les-engagements-de-google-acceptes-par-ladlc%ef%bf%bc/feed/ 0
Publication de la CNIL – FAQ suite mise en demeure GA https://www.geste.fr/publication-de-la-cnil-faq-suite-mise-en-demeure-ga/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=publication-de-la-cnil-faq-suite-mise-en-demeure-ga https://www.geste.fr/publication-de-la-cnil-faq-suite-mise-en-demeure-ga/#respond Wed, 22 Jun 2022 13:46:10 +0000 https://www.geste.fr/?p=30781 La CNIL a publié la semaine dernière une FAQ sur l’utilisation de Google Analytics par les éditeurs de sites web. L’Autorité y fige une doctrine stricte dans la continuité de ses mises en demeure, indiquant notamment que l’approche par les risques – consistant à prendre...

The post Publication de la CNIL – FAQ suite mise en demeure GA first appeared on GESTE.]]>
La CNIL a publié la semaine dernière une FAQ sur l’utilisation de Google Analytics par les éditeurs de sites web.

L’Autorité y fige une doctrine stricte dans la continuité de ses mises en demeure, indiquant notamment que l’approche par les risques – consistant à prendre en compte la très faible probabilité des demandes d’accès aux données par les autorités américaines-  devait être écartée. 

Les responsables de traitement sont donc contraints d’adopter des mesures techniques supplémentaires qui pourraient consister en la mise en place d’un proxy.

Cette solution sera très certainement étudiée de près par les éditeurs dans les jours à venir afin d’en tester l’efficacité opérationnelle. Toutefois, d’après les premiers retours des équipes techniques, qui doivent encore être challengés, la proxyfication et les solutions évoquées par la CNIL bloqueraient tour remarketing via les audiences GA et empêcheraient tout suivi des sources de trafic. 

Si beaucoup d’éditeurs ont intégré des outils de mesure d’audience figurant sur la liste des cookies exemptés de la CNIL, Google Analytics demeure largement utilisé par le marché, notamment dans sa version avec consentement, compte tenu des interconnexions avec de nombreux outils de la chaîne. 

GA étant largement utilisé par les éditeurs, nous avons demandé à Google de nous transmettre sa position suite aux dernières publications de la CNIL.

POSITION DE GOOGLE 

Nous disposons de mesures supplémentaires efficaces pour fournir des garanties appropriées pour les données personnelles transférées aux États-Unis dans le cadre de l’utilisation de GA. Néanmoins, notre équipe juridique examine actuellement les récents articles de la CNIL sur Google Analytics.

Nous continuons de croire que les autorités de protection des données devraient tenir compte de la réalité des demandes d’accès reçues  des autorités publiques aux États-Unis, conformément aux propres recommandations de l’EDPB, plutôt que simplement de la possibilité hypothétique de telles demandes. Comme l’a clairement indiqué Kent Walker, notre directeur juridique, Google propose des services d’analyse aux entreprises mondiales depuis plus de 15 ans et, pendant tout ce temps, n’a jamais reçu le type de demande sur lequel l’autorité autrichienne a spéculé.

Nous saluons par ailleurs le travail accompli par la Commission Européenne et le Gouvernement Américain pour convenir d’un nouvel accord UE-États-Unis pour encadrer et sécuriser les transferts transatlantiques de données. Nous nous attendons à ce que le gouvernement américain publie bientôt un décret exécutif avec des réformes importantes qui serviront de base au nouveau cadre transatlantique durable de protection des données.

Nous comprenons que les derniers articles de la CNIL se concentrent sur les versions de GA examinées dans le cadre des plaintes NOYB et, pour rappel, nous avons récemment introduit de nouvelles mises à jour de produit pour Google Analytics 4 qui permettent aux clients de gérer et de minimiser à un niveau granulaire la portée des données collectées au niveau de l’utilisateur et, en tant que telles, peuvent aider à répondre aux préoccupations concernant l’association éventuelle des données et l’identification des utilisateurs. Ces contrôles et options de configuration de produit supplémentaires dans GA4 vont au-delà des contrôles de confidentialité précédemment proposés par Google Analytics et incluent :

  • L’arrêt du transfert d’adresses IP (y compris les adresses IP anonymisées) en dehors de l’UE. Nous supprimons les adresses IP de GA4 sans les enregistrer. Par conséquent, les adresses IP du trafic de l’UE ne sont pas transférées en dehors de l’UE. Cette modification s’applique automatiquement à toutes les propriétés GA4.
  • Désactivation de la collecte de données Google Signals au niveau du pays. Les utilisateurs peuvent trouver ce nouveau paramètre sous Admin > Paramètres de données > Collecte de données. Visible par tous les utilisateurs de la propriété, mais ne peut être mis à jour que par les éditeurs et les administrateurs de la propriété.
  • Désactivation de la localisation granulaire et de la collecte de données sur les appareils au niveau du pays. Les utilisateurs peuvent trouver ce nouveau paramètre sous Admin > Paramètres de données > Collecte de données. Visible par tous les utilisateurs de la propriété, mais ne peut être mis à jour que par les éditeurs et les administrateurs de la propriété.

Concernant la recommandation de la CNIL relative à l’utilisation d’un serveur intermédiaire qui évite le contact direct entre le terminal de l’internaute et les serveurs de Google Analytics, il doit être noté que cela peut impacter certaines fonctionnalités de Google Analytics (par exemple les rapports d’acquisition et les rapports de conversion). Notre équipe travaille actuellement à l’évaluation des impacts potentiels sur Google Analytics pour aider  les utilisateurs de GA à évaluer, en tant que responsable du traitement, cette implémentation.

The post Publication de la CNIL – FAQ suite mise en demeure GA first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/publication-de-la-cnil-faq-suite-mise-en-demeure-ga/feed/ 0
Cookie Wall : La CNIL publie ses premiers critères d’évaluation  https://www.geste.fr/cookie-wall-la-cnil-publie-ses-premiers-criteres-devaluation/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=cookie-wall-la-cnil-publie-ses-premiers-criteres-devaluation https://www.geste.fr/cookie-wall-la-cnil-publie-ses-premiers-criteres-devaluation/#respond Tue, 17 May 2022 13:49:40 +0000 https://www.geste.fr/?p=29541 Le 16 mai, la CNIL a publié ses premiers critères d’évaluation des cookies walls. Cette publication vient répondre aux demandes de précisions attendues par les éditeurs depuis l’arrêt du conseil d’Etat du 19 juin 2020 ayant précisé qu’il ne pouvait y avoir d’interdiction générale de...

The post Cookie Wall : La CNIL publie ses premiers critères d’évaluation  first appeared on GESTE.]]>

Le 16 mai, la CNIL a publié ses premiers critères d’évaluation des cookies walls. Cette publication vient répondre aux demandes de précisions attendues par les éditeurs depuis l’arrêt du conseil d’Etat du 19 juin 2020 ayant précisé qu’il ne pouvait y avoir d’interdiction générale de la pratique des cookies walls et plus d’un an après la demande d’avis adressée à la CNIL sur le sujet par le GESTE. 

Si ces précisions sont les bienvenues et sont de nature à apporter davantage de sécurité juridique aux acteurs souhaitant mettre en place ce type d’alternatives, le GESTE espère qu’il s’agit, comme le titre de la publication le laisse entendre, de “premiers critères” qui seront complétés dans les semaines à venir.  

En effet, si nous comprenons que la CNIL reste prudente en renvoyant systématiquement à une analyse des situations “au cas par cas”, le GESTE est convaincu que l’analyse préalable de parcours et de pratiques théoriques, en coopération avec les têtes de réseau sectorielles concernées, reste la solution la plus sécurisante pour le marché. 

Parmi les critères d’évaluation publiés par la CNIL : 

  • L’Autorité recommande aux éditeurs de proposer une alternative permettant d’accéder au site devant être “réelle et équitable” et facile d’accès pour l’utilisateur. A noter :  Si la CNIL recommande la mise en place d’une telle alternative, celle-ci ne semble pas être obligatoire. A défaut, l’éditeur devra être en mesure de prouver “qu’un autre éditeur propose une telle alternative sans conditionner l’accès à son service au consentement de l’utilisateur au dépôt de traceurs”
  • S’inspirant notamment des versions en cours de discussion du règlement ePrivacy, la CNIL indique que les situations suivantes pourraient être susceptibles de créer un déséquilibre : 
    • En cas d’exclusivité de l’éditeur sur les contenus ou services proposés : Si le régulateur illustre ce critère en prenant l’exemple des sites des services administratifs, il demeure tout de même sujet à discussion et interprétation. 
    • Le cas des services dominants ou incontournables : lorsque l’internaute n’a que peu ou pas d’alternatives au service
  • si l’utilisateur choisit ladite alternative, cela ne doit bien sûr impliquer aucun dépôt de cookies autres que ceux nécessaires au fonctionnement du site 
  • veiller à la granularité des choix de l’utilisateur / spécificité du consentement : Seules les finalités permettant une “juste rémunération du site” devraient être de nature à déclencher l’alternative.
  • Tout en reconnaissant explicitement la possibilité de mettre en place une alternative payante, la CNIL indique que la “contrepartie monétaire ne doit toutefois pas être de nature à priver les internautes d’un véritable choix” afin de ne pas vicier le consentement de l’utilisateur. L’éditeur devra être en mesure de justifier du caractère raisonnable de la contrepartie monétaire proposée. 
  • La CNIL invite les éditeurs à “recourir à des porte-monnaie virtuels permettant de réaliser des micro-paiements« , notamment pour minimiser la collecte des données de paiement.  La CNIL recommande de tenir compte des modes de consommation du service concerné dans la détermination du tarif afin de ne pas systématiquement proposer un contrepartie monétaire basée sur l’accès à tout le site mais uniquement au contenu demandé par l’utilisateur. Dans la pratique, les éditeurs ayant mis en place une alternative d’accès, semble privilégier un accès total au site pour des tarifs compris entre 0,50 et 3 euros. 

Pour en savoir plus, consultez le guide recap cookies wall et accès alternatifs du GESTE. Nous analyserons plus en détails cette publication lors de notre prochain GT DPO (date à venir).

The post Cookie Wall : La CNIL publie ses premiers critères d’évaluation  first appeared on GESTE.]]>
https://www.geste.fr/cookie-wall-la-cnil-publie-ses-premiers-criteres-devaluation/feed/ 0